Chat sensuel instant

Ces approches conjointes ont fourni de précieuses informations sur les momies de chats et les rites qui leur étaient liés.Les radiographies ont permis d'établir de véritables statistiques sur l'âge des animaux à leur mort et de préciser les causes de leur décès.Pourtant, au vu de la liste des invités et des singles déjà publiés, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. On retrouvera par exemple la chanteuse Kehlani, ou encore Offset., le périmètre consacré à la déesse Bastet, à son sanctuaire et à ses catacombes, situé à l'entrée de la nécropole de Memphis.Mais ce terme, d'Époque Ptolémaïque, se réfère à une réalité bien plus ancienne : la présence à Saqqara d'un temple consacré à cette déesse chatte (et auparavant plutôt lionne): Bastet dame de , du nom d'un quartier de Memphis qui avait une sorte d'« annexe » dans la nécropole, au moins dès le Nouvel Empire.Pourtant, ce n'est vraiment qu'avec la seconde moitié du premier millénaire avant notre ère que se développent les catacombes de chats situées sur ce site et qui furent au moins aussi importantes que le célèbre cimetière de chats de la métropole de Bastet, la ville de Bubastis dans le delta.

L’équipe du Bubasteion a adopté, dès le début des années 90, une méthode d'analyse non destructive : l'examen radiologique sur de grandes séries de restes de chats (plusieurs centaines à ce jour).L'aspect des squelettes montre que l'on a souvent affaire à de jeunes félins de moins de six mois, identifiés par la présence de cartilages spécifiques participant à la croissance des os.Ou encore « d'adolescents » de six mois à un an, chez qui ces cartilages sont en voie de soudure.Malgré tout, on rencontre de nombreux adultes désormais dépourvus de cette particularité morphologique.On constate par ailleurs que plus des deux tiers de ces chats ont été tués volontairement, par fracassement du crâne ou par strangulation.

Leave a Reply